Comment être un homme.

Al Capone, parrain de la mafia de Chicago, c. 1930.

Découvrir les Sopranos 10 ans après tout le monde, c’est un peu plate, mais ça permet d’écouter toutes les saisons en quasi-rafale pendant une année.  C’est ce que j’ai fait cette année.  Je dois me rendre à l’évidence, les gens avaient raison, cette série est vachement bien faite.

Est-ce que c’est juste une histoire de mafieux véreux qui se tirent dessus? Non.  En fait, ce qui est fascinant de cette série c’est la réflexion qui s’en dégage sur la famille au sens général et particulier.  Cependant, ce qui a retenu mon attention pendant toutes les six saisons, c’est la question qui traverse l’ensemble de la série: qu’est-ce qu’être un homme.

Lire la suite

Publicités

Le chanteur, le crooner et le chorégraphe.

Jane Birkin et Serge Gainsbourg (1969)

Samedi soir, je suis allé voir le spectacle de danse moderne L’Homme à tête de chou mettant en scène la musique de Serge Gainsbourg, chantée par Alain Bashung et mis en danse par le chorégraphe Jean-Claude Gallotta.

Superbe!

On décrit le spectacle de cette façon:

« L’Homme à tête de chou ranime la sombre histoire d’un journaliste à scandales tombé amoureux de Marilou, shampouineuse infidèle qui finira sous les coups du scribouillard jaloux » (source).  Cette histoire, paru en 1976 sur l’album-concept de Gainsbourg portant le même titre, présente toute la tension sexuelle qui peut s’établir entre un homme et femme au point où, par jalousie, folie et excès d’alcool, l’homme commet un meurtre passionnel.

Ce que j’ai cru comprendre, c’est une histoire qu’a imaginé Gainsbourg alors qu’il accompagnait Jane Birkin, mère de Charlotte, lors d’une de ses tournées.  Seul dans l’hôtel, il aurait pensé à cette histoire.

Lire la suite

Point de vue: Être coupé du monde

Depuis hier matin, je n’ai plus d’ordinateur car l’un de mes chats a renversé du liquide sur mon portable durant la nuit.

Résultat, j’ai accès à un ordinateur lorsque je vais chez ma mère (d’où j’écris ce billet).  Bien sûr, l’absence de cet « indispensable » me semblait une épreuve insurmontable… une grave perte dans ma vie.  Et bien, après les premières 36 heures, je ne peux que constater que cette expérience m’est bénéfique.

Plutôt que de me reposer sur les lectures offertes par les internets, j’ai décidé d’attaquer la pile de livres qui attendent d’être touchés depuis quelques semaines.  Dans ce premier 36 heures, c’est le livre de Nicolas Langelier, Réussir son hypermmodernité et sauver le reste de sa vie en 25 étapes faciles, sur lequel je me suis concentré.

Lire la suite

Point de vue: Le complot des blondes

Hier, j’ai écouté le film Whatever Works (2009) mettant en vedette Larry David, que j’ai connu avec Curb your enthusiasm, et écrit par Woody Allen.  Je vous laisse la bande-annonce à la fin de ce billet.

Le film explore les rapports entres les hommes et les femmes sur le plan affectif et amoureux.  Boris (Larry David) est un vieux grincheux d’une lucidité choquante.  Il n’hésite pas à dire tout ce qui lui passe par la tête sans réfléchir aux torts que ses propos peuvent avoir sur les autres.  Récemment divorcé, dépressif, aigre, il rencontre une jolie jeune femme, Melody (Evan Rachel Wood), 21 ans, qu’il héberge malgré lui.  Ils deviennent amoureux.  C’est à partir de ce moment que le film devient très très drôle.  Je vous laisse découvrir.

Sur une autre note, le film m’a confirmé ce que je remarque depuis quelques temps, nous sommes à la merci des blondes.

Je m’explique.

Lire la suite

Des dandys, des femmes et des clopes

 

Oscar Wilde

 

J’ai découvert le plaisir de lire des aphorismes en lisant ceux d’Oscar Wilde alors que je n’avais même pas encore atteint la majorité.  Depuis, j’affectionne ce type littéraire car il allie réflexion, blague, clin d’oeil, etc.  Autrement dit, ça fait du bien à lire et c’est pas trop compliqué, rien de mieux après une journée à se casser la tête sur des publications arides.

Aujourd’hui, en plus d’Oscar Wilde, j’échange avec toi, Chérie, – vous croyiez que j’avais laissé tomber cette approche! – deux autres bouquins dans le genre.

Lire la suite