Point de vue: Être coupé du monde

Depuis hier matin, je n’ai plus d’ordinateur car l’un de mes chats a renversé du liquide sur mon portable durant la nuit.

Résultat, j’ai accès à un ordinateur lorsque je vais chez ma mère (d’où j’écris ce billet).  Bien sûr, l’absence de cet « indispensable » me semblait une épreuve insurmontable… une grave perte dans ma vie.  Et bien, après les premières 36 heures, je ne peux que constater que cette expérience m’est bénéfique.

Plutôt que de me reposer sur les lectures offertes par les internets, j’ai décidé d’attaquer la pile de livres qui attendent d’être touchés depuis quelques semaines.  Dans ce premier 36 heures, c’est le livre de Nicolas Langelier, Réussir son hypermmodernité et sauver le reste de sa vie en 25 étapes faciles, sur lequel je me suis concentré.

Ce livre m’a brassé quelque peu en raison des similitudes quant aux thèmes abordés et ma réalité des quelques dernières années: la perte de celle que je croyais être la femme de ma vie (FDVV, femme de votre votre vie, écrit-il), le sentiment de n’avoir rien accompli de bien – au sens sociétal du terme – lorsque je me compare aux grands de ce monde, le sentiment d’inconfort devant l’entreprise somme toute narcissique de tenir un blogue et d’exposer ses états d’âme sur les réseaux sociaux, etc.  Bref, de passer à côté d’une véritable quête de sens de cette vie que je mène.

Au même moment que je lisais ce bouquin, j’ai véçu ce sentiment de solitude qu’il exprime dans son bouquin quand, au milieu de LA soirée où il faut être, j’ai décidé, pas plus tard qu’hier, de retourner chez-moi sans dire mot à personne.

Vers la fin de son livre, le narrateur – lui? un alter-ego? – se compare au pin que son défunt père a planté à sa naissance sur le terrain de son chalet.  Je n’ai pu me retenir de vivre le questionnement existentiel qui lui traverse l’esprit à ce moment en imaginant le pin qui, planté par mon père il y a de ça une vingtaine d’années, trône au fond de la cours chez ma mère et qui dépasse de quelques têtes les pôteaux électriques.

Inutile d’ajouter que je recommande fortement la lecture de ce livre à tout le monde avant qu’il ne soit trop tard dans votre trajectoire de vie respective.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s