Récupérer des vidanges

Depuis quelques années, je fais un charognard de moi en ramassant certaines choses laissées aux vidanges par mes voisins. À ce jour, j’ai récupéré une vieille malle en bois datant des années 1920 avec les estampilles de voyage, une malle en métal bleu, un pupitre, un traîneau à neige en bois pour enfant, des bâtons pour ma patère et des pots à fleur; sans compter ce que je récupère de mes proches avant qu’ils ne jettent leurs trucs. Bien sûr, je trie et choisis ce que je récupère de la dump et suis loin d’être un hoarder. L’idée est simple, lorsque je vois un morceau que je pense être en mesure de récupérer, qui est en bon état et qui me sera utile, je le prends.

En plus, c’est un beau défi que de récupérer un meuble et de lui donner une seconde vie.

Dimanche dernier, j’ai trouvé un secrétaire dans les vidanges près de chez-moi. Il était plutôt mal en point dans la mesure où les pattes étaient arrachées et qu’un chat y avait laissé ses griffes. En seconde inspection, à la maison, je constate qu’il s’agit d’un meuble en pin fait à la main par un dénommé Lauzon en 2004.

AVANT - On peut distinguer (difficilement cela dit) les grafignes laissées par le chat à droite du panneau frontal.

AVANT – On peut distinguer (difficilement cela dit) les grafignes laissées par le chat à droite du panneau frontal.

AVANT - L'intérieur de l'alcôve.

AVANT – L’intérieur de l’alcôve.

AVANT - Dessous du meuble.  On peut voir que des équerres ont été posées afin de solidifier les pattes.  Les panneaux latéraux étaient arrachés lors de la récupération du meuble.

AVANT – Dessous du meuble. On peut voir que des équerres ont été posées afin de solidifier les pattes. Les panneaux latéraux étaient arrachés lors de la récupération du meuble.

Donc, j’ai bidouillé le meuble pendant ma semaine de relâche. Dès le départ, j’ai décidé d’abandonner les pattes et le tiroir du dessous pour me concentrer sur l’alcôve principale. Il était clair que les poignées devaient être changées. Pour les pattes, j’ai pensé utiliser une structure faite en tuyau d’acier pour la plomberie, mais j’ai abandonné cette idée afin de maintenir les coûts de la restauration raisonnable.

APRÈS - Nouvelle poignée.

APRÈS – Nouvelle poignée.

Pour vérifier si la teinture utilisée à l’origine était à base d’eau ou d’huile, j’ai utilisé un linge imbibé d’alcool à friction. J’étais assez content de constater que la teinture était à base d’eau lorsqu’elle s’est diluée dans l’alcool. Ce truc fonctionne aussi pour la peinture.

Après avoir sablé le panneau frontal pour effacer les grafignes du chat, j’ai commencé à le peindre avec de la peinture au latex. Toutefois, je voulais quand même conserver une trace de son passé. C’est pourquoi j’ai laissé la surface intérieure dans son état d’origine, avec les marques, les tâches et les traces d’usure, mais l’ai vernie. Pour lui donner un air plus moderne, j’ai opté pour un vernis à l’acrylique lustré. Trois couches ont été nécessaires sur les surfaces extérieures afin d’obtenir un fini brillant.

APRÈS - L'intérieur a été vernis, sans plus.

APRÈS – L’intérieur a été vernis, sans plus.

Finalement, j’ai acheté des pattes au fini nickel brossé chez Rona pour 9$/patte.

Somme toute, le projet m’aura coûté, si je calcule le tout au prorata de l’utilisation des matériaux comme la peinture et le vernis, environ 60$.  Pour ce qui est du temps, le projet m’a pris environ 10 heures à réaliser.

APRÈS - Résultat final.

APRÈS – Résultat final.
Publicités

Home sweet home!

Et mon oncle de s’inquiéter de mon long silence: « Coudonc, ça fait longtemps que tu n’as rien écrit sur ton blogue! »

Depuis le mois de février, j’étais dans les procédures d’achat d’une maison.  Magasinage sur les Internets, visite de demeure, offre d’achat, inspection, négociation, magasinage d’hypothèque, visite chez le notaire, préparation, boîtes, déménagement, déboîtes, peinture, achats de tout acabit, « et le reste et le reste » comme disait mon directeur de maîtrise.  Bref, pas le temps d’écrire quand tu dors sur le divan dans le sous-sol parce que ton lit est en mille morceaux et tes matelas à la verticale dans un garde-robe.

Bien que longue et parfois décourageante, l’expérience d’achat d’une propriété est fort intéressante et remplie de rebondissements.

Lire la suite

Cheeeeese! Non.

J’ai déniché ce court métrage craquant.

Pour avoir travailler plus de six ans avec des enfants, dans des camps de jour et des écoles, ça vient me chercher. La réalité quotidienne des enfants est tellement loin des enjeux économiques mondiaux, des frais de scolarité universitaire et des autres considérations « d’adultes ».

Le photographe blasé me fait rire.  Ça me rappelle une fois où je travaillais au carnaval d’hiver de la ville de Boucherville et les clowns engagés fumaient des clopes roulées dans le local du personnel.  Ils avaient leur froc rabatue à la taille et n’arrêtaient pas de railler contre les enfants.  Leur voix relâchée – i.e. low pitch – était grave et rauque.  C’était très drôle de les voir et plutôt surréaliste.  Le photographe dans ce mini-film me fait penser à eux, maquillage en sus.

Directeur: Nick Scott / Producteur: Michael Berliner

Et je sais… Tout le monde me dit qu’il faut que j’aille voir Monsieur Lazard…

Point de vue: Le jour du souvenir

C’est le jour du souvenir.  Quand j’étais au Cégep, je trouvais cette fête d’une nullité consommée.  Célébrer la guerre me paraissait une absurdité, une relique d’un passé barbare, une pensée régressive.  Tout à changer depuis que j’ai vu l’intolérance et que j’ai compris le sacrifice dont on fait preuve nos aïeuls.

Birkenau (Auschwitz II) (2008)

Lire la suite

« Introduire des animaux domestiques »

En fin de semaine, j’ai vécu ma première vraie expérience de camping.  Malade!  Mais avant toute chose, il est impératif de vous mettre en contexte en vous faisant écouter ce numéro de François Bellefeuille, un nouvel humoriste.

Je ne sais pas pourquoi, mais son humour et l’énergie de ses personnages me restent dans la tête et m’ont suivis tout le long de mon trip en camping.

Par exemple, nous avons appris en camping comment reconnaître un faucon pèlerin?  C’est lui avec un bâton… normal, c’t’un pèlerin!

Lire la suite