Plus beau que des pantoufles en ciment

Bon, j’ai encore fait un bricoleur de moi. Il y a plus de neuf mois, je me cherchais une patère pour pouvoir accrocher mon manteau d’hiver. Je suis vraiment du type patère plutôt que garde-robe.

Donc, je naviguais sur les Internets à travers les mille-et-un blogue de design intérieur de ma liste quand je suis tombé sur ce modèle du designer Vytautas Gecas et je me suis dit « tiens, tiens, ça doit pas être compliqué à faire »…  Et bien cette semaine, je l’ai finie!

Coat rack de Vytautas Gecas (photo de Paulius Mazras)

Coat rack de Vytautas Gecas (photo de Paulius Mazras)

Lire la suite

Publicités

Vues de l’esprit

Father, Mother, Sister, Brother (1937)

À l’Action de Grâce, j’ai eu la chance de voir la rétrospective de l’oeuvre de Willem de Kooning au MoMA.  Artiste que je connaissais peu avant l’exposition des expressionnistes abstraits présentée cet été à Toronto, les oeuvres plus tardives (années 70-80) m’étaient complètement inconnues.  Dommage car elles m’ont plu davantage que les quelques toiles exposées lors de l’expo torontoise soit, celles du milieu des années ’40 et du début des années ’50.

Lire la suite

Chérie, j’ai réduit la théorie.

Comme disait Blaise Pascal: « Car il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d’une chose ; cette universalité est la plus belle ».  Touche-à-tout et de nature curieuse, j’essaie vraiment de savoir quelque chose sur tout.  Jeune, au grand désespoir de mes proches, je connaissais – selon eux – trop de chose.

Il y a quelques années, j’ai offert un livre à l’un de mes filleuls – oui, oui, je suis deux fois parrain – intitulé « Théories en 30 secondes » de Paul Parsons (Renaud-Bray).  L’idée du livre est de résumer une cinquantaine de théories en plus ou moins une page.  C’est réductionniste, je sais, mais ça reste pratique comme « livre de salle de bain. »  La collection contient également Théories économiques en 30 secondes et Philosophie en 30 secondes et, à paraître, La politique en 30 secondes.

Dans la même lignée, j’ai découvert aujourd’hui grâce à Brain Picking une série de courts films d’animation (env. 1 minute) qui explique une expérience scientifique.  C’est charmant comme format.

Lire la suite

C’est béton.

Il y a deux ans, j’ai visité le bunker de Churchill à Londres.  Ça me fascinait de voir ce sous-terrain où l’issue de la Seconde guerre mondiale a été décidé ou, à tout le moins, suivie de près.  Cette visite faisait suite à la visite du lieu où se trouvait jadis le bunker de son adversaire allemand à Berlin, à quelques pas du monument commémorant la Shoah.

Le bunker, de par sa nature, est quasi indestructible ce qui nous permet d’en saisir les traces plus d’un demi-siècle après sa construction et les assauts subis.  Deux artistes les mettent en valeur et je suis tombé sur leurs oeuvres récemment.  Il s’agit du photographe Jonathan Andrew et du peintre Michael Hall.

Lire la suite