Plus beau que des pantoufles en ciment

Bon, j’ai encore fait un bricoleur de moi. Il y a plus de neuf mois, je me cherchais une patère pour pouvoir accrocher mon manteau d’hiver. Je suis vraiment du type patère plutôt que garde-robe.

Donc, je naviguais sur les Internets à travers les mille-et-un blogue de design intérieur de ma liste quand je suis tombé sur ce modèle du designer Vytautas Gecas et je me suis dit « tiens, tiens, ça doit pas être compliqué à faire »…  Et bien cette semaine, je l’ai finie!

Coat rack de Vytautas Gecas (photo de Paulius Mazras)

Coat rack de Vytautas Gecas (photo de Paulius Mazras)

Bon, la première tentative fut un réel désastre. J’ai mis un tuyau de PVC pour faire la cavité sans prendre la précaution de l’enduire d’un corps gras. Résultat, j’ai jamais été capable d’enlevé le tuyau et ce prototype a terminé sa vie à l’écocentre.

Pour la deuxième tentative, j’ai utilisé un cône (env. 30$ chez Rona) que j’ai taillé puis déposé dans un bassin de même traille (Dollarama, 1,50$). J’ai utilisé du béton à prise rapide et une bouteille de vin pour faire le creux. Avec le recul, c’est une erreur parce que ce type de béton est plus rocailleux et à tendance à retenir d’avantage les bulles d’air. En plus, j’ai manqué de ciment et le dessus est vraiment laid (mais pas autant que d’autres projets). De plus, l’extraction de la bouteille de vin à coup de marteau et de croc-barre n’est vraiment pas la plus facile et sécuritaire des méthodes.

En cours de fabrication...

En cours de fabrication…

J’imagine que la dernière version (si j’en fais une autre) sera nettement mieux réussie.

Le résultat est quand même pas si mal.

Produit fini...

Produit fini…

Patère3

Les tiges de bambou sont idéales pour accrocher un cintre.

Les tiges de bambou sont idéales pour accrocher un cintre.

Les pôles sont du bambou (2.30$ la tige chez Rona), une baguette ¾ » coupée en deux (env. 3$) pour que mes petites cousines puissent accrocher leur manteau, un manche à peindre en bois massif (env. 5$) et un bâton de pèlerin gossé à la main trouvé dans les vidanges de mes voisins (no joke!).

L’avantage avec les tiges de bambou est qu’elles sont creuses et permettent donc d’y suspendre un cintre (pour les vestons.)

Le monsieur est bien content.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Plus beau que des pantoufles en ciment »

  1. Ping : Récupérer des vidanges | Chez Paré, pas de 'e'

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s