Vues de l’esprit

Father, Mother, Sister, Brother (1937)

À l’Action de Grâce, j’ai eu la chance de voir la rétrospective de l’oeuvre de Willem de Kooning au MoMA.  Artiste que je connaissais peu avant l’exposition des expressionnistes abstraits présentée cet été à Toronto, les oeuvres plus tardives (années 70-80) m’étaient complètement inconnues.  Dommage car elles m’ont plu davantage que les quelques toiles exposées lors de l’expo torontoise soit, celles du milieu des années ’40 et du début des années ’50.

Lire la suite

Publicités

Le Caravage

À l’automne 2010, j’ai commencé une mineure en histoire de l’art par pur plaisir.  Le premier cours suivi fut « L’oeuvre d’art et ses textes » dispensé par Mme Johanne Lamoureux. Grosso modo, elle nous montrait comment l’image suit – ou non – le texte et inversement.  En appliquant un réductionnisme outrancier, disons que l’on y apprend à quel point les histoires ne se transmettent pas uniquement par la tradition orale (incluant le théâtre), mais aussi par la tradition picturale à travers un vaste jeu de va-et-vient d’une forme à l’autre.

St-Jean-Baptiste, Caravaggio (c. 1604)

Lire la suite

Saisir l’opportunité de découvrir.

En 2008, j’ai visité quelques pays d’Europe.  Mon voyage m’a mené à Vienne où j’y ai visité le Palais du Belvédère.  On m’avait vanter l’impressionnante collection de tableau de Gustav Klimt qui inclue, notamment, Le baiser.

Sur les lieux, j’ai eu l’occasion de suivre un groupe d’étudiants anglophones guidé par une professeure en histoire de l’art.  En bon opportuniste, je les ai suivi avec le regard approbateur de ladite professeure.  Son exposé sur Klimt et les autres oeuvres de la collection du Belvédère était fort intéressant.  Toutefois, je retiens de cette visite guidée la découverte d’un peintre alors inconnu de mon répertoire: Egon Schiele.

Lire la suite

Picasso sur l’acide

Esquisse, nom inconnu.

L’an passé, j’ai découvert l’artiste américain George Condo.  Un proche de Warhol, il a côtoyé Keith Haring, William S. Burrough et même Jack Kerouac.

L’exposition intitulée La civilisation perdue regroupait une quarantaine de ses oeuvres (peintures, croquis, esquisses, sculptures) au Musée Maillol de Paris.  Les oeuvres fortement sexuées représentent un univers débridé où évoluent une poignée de personnages.

Peinture, nom inconnu.

Peinture, nom inconnu.

La meilleure façon de décrire son oeuvre: Picasso sur l’acide.  J’ai adoré son exposition et espère que vous aimerez.

Pour en savoir plus: Whitney Museum of American Art