Fourre-moi.

Titre choc, mais pas tellement.  Aujourd’hui, Beauté, je te parle du laid.  La quintessence du « pas beau » à savoir, les objets gossés à la main qui ne sont pas forcément une réussite.  Je pourrais te parle de l’expo la Vie en pop, te parler de Damien Hirst et des autres artistes qui utilisent les animaux morts – i.e. empaillés a.k.a. fourrés – dans leurs oeuvres (p. ex. Kate Clark, Maurizio Cattelan, etc.).  Mais non.  Juste parce que tu es jolie, je veux que tu connaisses le laid.

Maurizio Cattelan, via Galerie Emmanuel Perrotin

Lire la suite

Sont tous pareils

Une de mes plaisirs solitaires est de trouver des ressemblances entre les personnes que je rencontre.  Par exemple, je trouve que Gaétan Barette ressemble à Jabba the Hut, no effense… mais force est d’admettre qu’ils se ressemblent.

Désolé, mais il faut admettre objectivement une ressemblance.

La Presse insère à chaque semaine leur capsule « Séparés à la naissance » qui brode sur le même principe.

C’est vendredi, il faut donc s’amuser un peu.  C’est pourquoi je vous parle d’un photoblogue qui fait dans le genre et qui est, selon moi, très drôle.

Lire la suite

Point de vue: Les rencontres virtuelles

Attention: Le contenu de ce billet pourrait choquer certains lecteurs et certaines lectrices s’il n’est pas pris au premier degré (i.e. c’est ringard)

Je l’avoue, j’ai essayé les sites de rencontre pour rencontrer, qui sait, la femme de ma vie.  Bon, maintenant je m’en sers pour augmenter l’affluence sur ce blogue (sans farces…) et je trouve ça bien drôle.

Tout d’abord, je trouve cette approche ringarde.  Rien n’égale la rencontre fortuite avec une personne qui nous plaît.  Vous savez, l’amie de l’ami(e) au party, l’étrangère belge croisée sur la rue, l’étudiante en droit qui nous propose d’aller prendre un verre chez-elle, la collègue, la serveuse au regard taquin, etc.

Ce que je trouve ringard, c’est la façon dont se présentent les femmes. Lire la suite

Quand vous êtes lendemain de veille un dimanche matin.

 

Remède contre le lendemain de veille

 

Si vous êtes en lendemain de veille un dimanche matin – ce qui n’est pas mon cas – votre cerveau est déconnecté.

Pour le réhabiliter, faites-vous du café, mangez une bouchée, prenez deux secondes et naviguez sur le blog Lazertits.

C’est pas compliqué à comprendre: images vintage de femmes + lazer = Lazertits.

Plaisir solitaire: Coller des cheveux avec du miel sur un crâne rasé

Une comédie épaisse.

Gentlement Broncos (2009).

Avertissement: Pour comprendre le titre, lire l’article jusqu’au bout.

Le plaisir du célibataire, c’est de pouvoir écouter une comédie épaisse sans tous les « Franchement! », « C’est ben épais! », « On écoute mon film à la place », « *soupir* », etc.

Hier, je me suis permis ce plaisir solitaire avec la comédie la plus épaisse et hilarante que j’ai vue depuis longtemps: Gentlemen Broncos (2009) du couple Hess et mettant en vedette nul autre que Jemaine Clement, un membre du groupe d’humoristes Flight of the Conchords.  Je vous invite d’ailleurs à écouter leur Myspace pendant la lecture de ce billet.

Si vous êtes du genre à écouter que des films intellos, que la direction photo est hyper importante pour vous ou que la construction d’une histoire doit sortir des terrains battus.  Ben arrêter de lire ici. Lire la suite