Plaisir solitaire: Coller des cheveux avec du miel sur un crâne rasé

Une comédie épaisse.

Gentlement Broncos (2009).

Avertissement: Pour comprendre le titre, lire l’article jusqu’au bout.

Le plaisir du célibataire, c’est de pouvoir écouter une comédie épaisse sans tous les « Franchement! », « C’est ben épais! », « On écoute mon film à la place », « *soupir* », etc.

Hier, je me suis permis ce plaisir solitaire avec la comédie la plus épaisse et hilarante que j’ai vue depuis longtemps: Gentlemen Broncos (2009) du couple Hess et mettant en vedette nul autre que Jemaine Clement, un membre du groupe d’humoristes Flight of the Conchords.  Je vous invite d’ailleurs à écouter leur Myspace pendant la lecture de ce billet.

Si vous êtes du genre à écouter que des films intellos, que la direction photo est hyper importante pour vous ou que la construction d’une histoire doit sortir des terrains battus.  Ben arrêter de lire ici.

Synopsis

Le film n’est pas particulièrement bon, une histoire banale.  Un gamin écrit une nouvelle de science-fiction.  Lors d’un atelier pour jeunes écrivains, il rencontre son auteur préféré.  Ce dernier organise un concours dont le gagnant verra sa nouvelle publiée en 1000 exemplaires.  Le jeune auteur, Benjamin (Michael Angarano) soumet sa nouvelle.  Évidemment, Chevalier (Jemaine Clement, l’auteur senior) vole la nouvelle et la plagie.  Disons que l’histoire est TRÈS bien résumée dans la bande-annonce (on se rappelle, je parle de comédie épaisse… pas d’un grand film!)

Ma critique

Ce que j’ai aimé – car, oui, j’ai aimé ce film au complet… lancez-moi des tomates – c’est l’univers dans lequel évolue Benjamin.  Sa mère est une couturière sans grands talents, ses amis sont des wannabes aux jeans portés trop haut, l’ami de sa mère est un weirdo droit sorti des années ’80; bref, tout le monde est laid… mais vraiment laid.  Le film est rempli de malaises que l’on vit à travers les yeux de Benjamin.  Le pauvre, il est perdu dans cet univers débile.

Pourtant, ils sont tous sympathiques, sauf Chevalier qui est un auteur détestable aux goûts discutables, notamment quant à l’utilisation des suffixes dans la création des noms de personnages… oui, il y a des jokes avec le suffixe « annous » (… comédie épaisse, restés focus!).

L’histoire de Benjamin vs. Chevalier est entrecoupée d’extraits de la nouvelle de ces derniers.  Du pur délire.  Les chevreuils ont des fusées, les méchants sont des cyclopes, l’objectif est nul, les effets spéciaux absolument épouvantables et pourtant, j’aime.

Si vous avez aimé Team America: World Police et que  vous aimez Flight of the Conchords, vous adorerez ce film.

Si vous avez besoin d’une bonne dose de sérotonine… écoutez-le.  Les passages les plus drôles ne sont pas sur la bande-annonce.

Mon titre, vous le comprendrez quand vous écouterez le film jusqu’au bout… après le générique.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Plaisir solitaire: Coller des cheveux avec du miel sur un crâne rasé »

  1. Ping : Chez Paré, pas de 'e'… Bienvenue aux dames

  2. Ping : Ha ha ha. Non. Ha ha ha. | Chez Paré, pas de 'e'… Bienvenue aux dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s