Wow, juste, wow!

Sonny-Assu - Phonology (© Sonny Assu, Source: sonnyassu.com)

Sonny-Assu, Phonology (© Sonny Assu, Source: sonnyassu.com)

L’autre jour en cherchant le nom d’un artiste ayant exposé à la galerie Art Mûr, je suis tombé sur l’exposition #neveridle de l’artiste Sonny Assu, un autochtone originaire de la Colombie-Britannique.

Sonny Assu - ERMAHGERD (Source: artmur.com)

Sonny Assu – ERMAHGERD (Source: artmur.com)

Lire la suite

Publicités

ABEX

Célèbre photographie parue dans Life qui présente les expressionnistes abstraits de New York.

La semaine dernière, je suis allé assisté à l’exposition Abstract Expressionnist New York, une exposition créée par le MoMA destinée à présenter le travail des expressionnistes new-yorkais dont Rothko, Pollock, Gorky, de Kooning, Kline, Krassner, Guston,Newman,  Louise Bourgeois – oui, oui, la signataire du Refus Global -, Frankenthaler, et plusieurs autres.

On y découvre les interinfluences de chacun, mais aussi la progression de chaque artistes dans sa quête.

Lire la suite

Le Caravage

À l’automne 2010, j’ai commencé une mineure en histoire de l’art par pur plaisir.  Le premier cours suivi fut « L’oeuvre d’art et ses textes » dispensé par Mme Johanne Lamoureux. Grosso modo, elle nous montrait comment l’image suit – ou non – le texte et inversement.  En appliquant un réductionnisme outrancier, disons que l’on y apprend à quel point les histoires ne se transmettent pas uniquement par la tradition orale (incluant le théâtre), mais aussi par la tradition picturale à travers un vaste jeu de va-et-vient d’une forme à l’autre.

St-Jean-Baptiste, Caravaggio (c. 1604)

Lire la suite

Cirque, mobile et structure.

Alexander Calder - L'homme (1967)

Les festifs du Piknic Électronique ne le savent peut-être pas tous, mais ces derniers ont la chance de danser sous une sculpture monumentale, un stabile par opposition à un mobile, faite par l’artiste américain Alexander Calder.

Lire la suite

Deux lettres et un nombre


Otto Dix - Autoportrait (1922)

… c’est ce que l’on obtient quand on décompose le nom du peintre Otto Dix (i.e. o, t, 10).  J’ai été à l’avant-première de son exposition présentée au Musée des beaux-arts de Montréal à partir de vendredi prochain.  Fascinant.

Il est difficile d’en faire brièvement le tour et, sincèrement, je devrai y retourner pour mieux apprécier l’exposition.  Hier, c’était la foule, c’était bruyant, c’était rapide.  Mais je te recommande tout de même, Chérie, d’y aller.  Si tu aimes Ralph Steadman, tu sauras t’y retrouver.

Lire la suite