L’homme de six millions.

Raynold Kurzweil.  Le nom vous dit probablement rien, mais ça reste un visionnaire dont le talent inventif est assez troublant.

Cet été, j’ai écouté le documentaire qui lui était dédié: Transcendent man (2009).  On y découvre l’homme, mais aussi sa quête profonde : ressusciter son père et vivre éternellement.

Ça peut rassembler un peu intense, mais considérant que le gars a inventé le premier lecteur portatif de texte imprimé pour aveugle dans les années 80 – avant les iPhone & shit – je me dis qu’il doit avoir une idée derrière la tête qui vaut la peine d’être écoutée.

Ce qui donne la chaire de poule dans ce documentaire, c’est de voir à quel point il est convaincu que la biologie, l’intelligence artificielle et la robotique vont fusionner pour offrir aux hommes de nouvelles possibilités: augmenter nos sens, nos capacités, nos talents.  Oui, oui, la distinction entre l’humain et la machine sera devenue floue.  Cette période est appelée par Kurzweil: singularity.

Est-ce de la science-fiction?  Je ne sais trop.  Le type est assez convaincant.  De plus, certaines grosses pointures corroborent sa vision du futur… Après tout, le développement des sciences & technologies, comme il le fait remarquer, est exponentiel et les technologies disponibles aujourd’hui n’ont rien à voir avec celles disponibles il y a cinq ans…

Attendez de voir ce qu’a fait Kevin Warwick… vous allez peut-être vous dire que les prédictions de Kurzweil ne sont pas si loufoques.

Je ne sais pas pourquoi… mais j’ai l’impression que ces types ont écouté un peu trop L’Homme de six millions…

Et de façon plus terre-à-terre, déjà un bras myoélectrique complexe est déjà créé comme le démontre Dean Kamen, l’inventeur du Segway, lors de cette conférence TED.

Bref, je vous recommande fortement l’écoute du documentaire, et j’ai mis son livre sur ma liste de livres à lire.

Moment geek

Bon… l’une des raisons pour laquelle cette histoire a resurgi dans mon cerveau, c’est en raison de la récente sortie de Deus Ex: Human Revolution créé par la boîte Eidos de Montréal.  Le trame narrative gravite autour de la création d’augmentations et de prothèses artificielles aux pouvoirs surhumains.  C’est du pur génie… je vous jure!  Bon, je ne suis pas un vrai gamer, mais ils ont créé un jeu dont la jouabilité et les possibilités rendent l’histoire captivante.  Pour ce qui est des missions, elles sont assez difficiles, mais pas trop pour s’écoeurer.

La bande-annonce propose le parcours « hardcore violent », mais la réalité du jeu permet d’être furtif et de ne pas blesser personne… ce qui est encore plus compliqué.

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’homme de six millions. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s