C’est bon même si ça décape

Lou Courcardié, vous connaissez?

Le gérant de ma SAQ m’a fait découvrir ce petit boire.  Je ne suis pas très porté à boire des vins qui décapent, mais j’ai tout de même apprécié ce vin.

Grosso modo, le producteur mélange ses 10 meilleurs barriques de syrah et mourvèdre vieilles de 2 ans.  Le produit final (Lou Coucardié Costières de Nîmes 2005, code SAQ: 10678261) est un vin rouge puissant et très tannique.

Le goût de bois est assez présent.  Les tannins rendent ce vin assez astringent.  Préparez-vous un verre d’eau à côté.  En fait, chaque gorgée me rappelait qu’il y avait un taureau sur l’étiquette… c’était comme me faire charger à chaque fois.

Idéalement, il faudrait que ce vin décante un peu.  La bouteille que j’ai ouverte présentait un important dépôt au fond.

Toutefois, je doute que je vais racheter ce vin.  D’une part, son prix est assez prohibitif (env. 30$) et je n’ai pas nécessairement aimé la (trop) grande puissance de ce vin.  Je vous le recommande malgré tout si vous aimez ce type de vin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s