Fils à maman

J’ai (enfin!) terminé la lecture de La promesse de l’aube de Romain Gary.  Cette lecture m’a été recommandée par cette même collègue et amie qui m’avait recommandé La solitude des nombres premiers.

Elle a (encore) misé juste avec ce livre!

Bon.  Je connaissais Romain Gary suite à la lecture de son ouvrage La vie devant soi; lecture obligée par ma prof de français dans une quelconque année du secondaire qui m’avait fort plu – le livre… mais aussi, probablement, la prof de français.  Cela étant dit, je connaissais un peu la prose de Gary, mais cette dernière m’a frappé dans cette promesse.

Grosso modo, c’est l’histoire – je pense assez autobiographique – de la relation ombilicale entre Romain et sa mère.  L’importance qu’a joué sa mère dans ses aspirations les plus profondes, ses souhaits, son courage, son énergie, sa force vitale.  Une belle histoire mère-fils qui m’a rejoint tout particulièrement.  Je pense même que ma collègue m’a fait cette recommandation de lecture à dessein*… reste à voir!

Romain Gary.J'aimerais bien avoir sa gueule dans quelques décennies.

Lire la suite